Présentation

Objectif de la réunion : mettre en œuvre le cahier des charges évoqué lors de l’AG c’est-à-dire un programme qui poursuive les objectifs validés par le comité de pilotage en fonction du bilan d’activités soumis au conseil scientifique de la TGIR.

Ordre du jour

  1. Les partenariats.
  2. Situation de chaque pôle, mise en ligne des inventaires et des documents.
  3. Création d’un site du consortium, opérationnel fin 2014, afin de présenter l’ensemble des corpus.
  4. Organisation de journées d’études communes à l’intérieur du consortium avec possibilité d’ouverture à l’ensemble des consortiums de la TGIR ? (thèmes envisagés : archives audiovisuelles et archives de la recherche).

Compte-rendu

Introduction (SW)
Rappel du contexte : fin février et pas encore d’informations sur la dotation attribuée au consortium ArcMC par la TGIR Huma-Num si ce n’est qu’elle serait "globalement reconduite".
Objectif de la réunion : mettre en oeuvre le cahier des charges évoqué lors de l’AG c’est-à-dire un programme qui poursuive les objectifs validés par le comité de pilotage en fonction du bilan d’activités soumis au conseil scientifique de la TGIR.

  1. Les partenariats

                Contacts pris au cours de l’année 2013 et début année 2014

- A l’issue de la première année d’activité du consortium - 2013 – et  après avis du conseil scientifique de la TGIR, le  consortium a accueilli deux nouvelles structures de  recherche :

-Le CERHIO de Rennes, UMR 6258

-Le Centre Norbert Élias d’Avignon, UMR 8562 (Associé au Laboratoire souterrain à Bas Bruit, UMS 3538)

- A l’heure actuelle le consortium  a été sollicité  par plusieurs demandes de nature différente (association, institutions privées, archivistes étrangers…).

Le Centre Edgar Morin (une des trois équipes fondatrices de l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain – iiAC (UMR 8177 EHESS-CNRS)) s’est tourné vers le consortium sur les indications fournies par la direction de la TGIR. Une rencontre a eu lieu le 20 février 2014. La proposition de partenariat a été présentée, discutée et acceptée par le bureau dans son principe.

Des contacts ont aussi été pris avec :

- Le CODHOS: Une rencontre prévue le 28 mars lors de l’AG du Codhos pour envisager la forme possible du partenariat  (sont rassemblés dans ce collectif des centres de documentation en histoire).

- La Fondation de la Résistance et l’association des expositions de la résistance intérieure (AERI) qui a en charge la constitution des musées virtuels et des bases documentaires numériques sur les mouvements de Résistance: le partenariat a été proposé et approuvé par le bureau.

- La Fondation Jean Jaurès et notamment son secteur « archives et documentation ». Le partenariat  a été proposé au bureau. Une collaboration à travers le pôle « mouvements sociaux et organisations ouvrières » a été retenu.

                               Formes et procédures des partenariats

Rappel : L’entrée privilégiée dans le consortium  se fait par corpus.

Le corpus de données (numériques, numérisées ou en voie de numérisation), doit s’appuyer ou s’intégrer à un projet de recherche.

Deux niveaux d’association :

-              Un premier niveau: avec des institutions privées ou publiques soucieuses des archives du monde contemporain auxquelles le consortium se proposerait d’être une interface entre elles et la communauté de chercheurs (via le site et une réflexion sur la mise à disposition de leurs fonds numérisés et métadonnées associées…)

Exemple : associer l’institut Jean Jaurès (contact pris) c’est permettre de valoriser ces fonds auprès de la communauté de chercheurs.

-              Un deuxième niveau : avec des laboratoires ou des équipes de recherche qui ont un projet de recherche constitué autour d’un corpus (collaboration au niveau de l’élaboration normalisée d’IRE, des normes de numérisation, ….). Être attentif au stockage des données.

Deux types de conventions de partenariat ont ainsi été envisagés (sur la base des différents contacts) :

- Des « partenaires » : représentés par les 12 institutions figurantes dans l’accord de labellisation ratifié par la TGIR Huma-Num en 2013 (nombre limité dont l’accroissement est soumis à l’avis du conseil scientifique de la TGIR).

- Des « associés » : liés « aux partenaires » ou à des projets structurés par pôles et appuyés sur des équipes de recherches (exemple : la résistance, les brochures militantes, etc…).

 Le rôle des responsables de pôles dans les partenariats est essentiel. C’est par eux que passe la prise de contact selon leur domaine de compétences respectifs. L’approbation se fait ensuite de manière collégiale soit au sein du comité de pilotage soit  au sein du bureau  (à définir).

Commentaires :

JPB : La notion de corpus est aussi associée à la construction d’une entité archivistique à partir de fonds dispersés : permet de donner meilleure visibilité à des archives qui sont éparpillées dans différentes institutions.

SW : la question de la collecte des archives numériques vient dans un second temps: le consortium est déjà un lieu de réflexion et d’information sur les formes et conditions de cette collecte. Au départ des groupes de travail, des journées d’étude, des expérimentations autour de certains corpus qui pourront permettre de définir ensuite un guide bonnes pratiques.

Propositions :

Etablir un cadre clair afin de savoir comment répondre de manière commune et similaire aux sollicitations et propositions de partenariats et d’associations qui remontent auprès des différents responsables de pôles.

Et aussi pouvoir faire des propositions en tant que consortium à certaines institutions, laboratoires…

Monter une sorte de charte, des procédures, « des conventions types » (objectif Mi-Mars/fin Mars ?). Echanger à ce propos avec la direction de la TGIR.

II.         Situation par pôle (dans l’ordre de prise de parole)

1.            Mouvements sociaux et organisations ouvrières :

L’organisation de ce pôle se met en place et sera l’objet de la réunion de travail du 3 mars où tous les corpus concernés seront présentés.

Le travail du projet  Mémoires visuelles a été présenté par AB.

Thématiques: Printemps arabes (Ulrike Riboni), Place Taksim (Alain Bertho), Kiev (Alain Bertho)

Année 2013 : Mise en place d’un système de récolte des données en ligne. Élaboration de métadonnées, puis relais par l’INA pour aspiration, conservation et création de catalogue pour consultation. La première solution envisagée, logiciel libre, a été abandonnée. La deuxième proposition (Pandora, logiciel libre allemand, qui permettent de réalise une interface en ligne) est à l’étude.

Travaux et réflexion mises en route sur l’indexation des images.

AB : La question de la conservation pérenne = transversale. Elle concerne différents partenaires, (CERHIO, CEM…).

Le CINES : entrepôt pérenne, stockage de haute qualité mais gratuité limité.

Quels sont les financements ?

Face à ces questions, les consortiums sont envisagés comme des intermédiaires entre des projets d’archivage et les grosses structures (en particulier CINES, car les data center de la recherche sont encore très hypothétiques). L’objectif est de développer des corpus normés (donc penser les formats de conservation en même temps que les formats de consultation)

Prendre en compte les différents stades de la conception des corpus : corpus déjà numérisés et archivés, en train d’être archivés et numérisés, nativement numériques…

2.            Archives de la recherche et des chercheurs.

Présentation des projets de numérisation et de catalogage réalisés à la MSH de Dijon (Guy Barbichon, Florence Weber, Marcel Maget).

Fonds de chercheurs en ligne sur le portail de publication PANDOR (les instruments de recherches sont en ligne mais avec les documents numérisés ne peuvent être que consultés sur place pour des raisons de droits).

Travail sur les conventions.

Valorisation :

En 2013 : Participation à une journée d’étude sur les archives de la recherche (ISH, Lyon, Novembre)

Pour 2014 :

-Une journée dédiée au fonds Marcel Maget, associée au colloque organisée par le CESAER en juin sur la question de la revisite.

- Une journée d’études sur les pratiques des chercheurs face à leurs « sources », données. Penser l’archive dès la constitution de données. Penser un protocole de conservation en vue d’une exploitation pour consultation (vers un groupe de travail ?).

Propositions discutées :

SW : Etoffer le pôle du point de vue de sa direction, en y associant le CERHIO, et le Centre Edgar Morin.

AH : Travail sur un début de catalogue des enquêtes effectuées dans le cadre de la recherche, un peu entre parenthèse actuellement (manque de financement) pourrait être réactivé (quels moyens) ?

SW : Développer un catalogue des films de la recherche. Voir cela avec Centre E. Morin.

Relancer  enquête ARSHS coordonnée par la MSH de  Dijon dans les années 2000, via l’interface du site du consortium une fois que celui-ci sera mis en place ?

3.            Mondes Industriels

Présentation des différents projets :

- Corpus chronologique 14-18: Les marchands de canons (en cours de traitement)

- Archives Céramiques Vairet Baudot : une partie traité et mis en ligne (en 2013)

- Archives Filmées « Canson et Montgolfier » (250h de rush). Projet 2014 : faire un inventaire réfléchi, question en suspens ou stocker les fonds ?

- Archives LIP : corpus de fonds disséminés (avec les AM pour la numérisation et ArcMC pour l’encodage et IRE) + projet de BQR (Projet 2014)

- Plateau D’Albion (25 ml) réfléchir à inventaire (projet qui débute)

- Le pôle a été contacté par la fraternelle Saint Claude : quelle réponse apporter ? Comment permettre à ces fonds d’apparaitre dans le pôle monde industriel ?S

4.            Pensée Critique

Rappel des 3 corpus déjà traités (fonds Kessel, GEME, BMP) + projets de mise en ligne pour 2014 et de la journée d’études du 15 janvier 2014.

Complément :

- Contact pris avec la fondation Jean Jaurès (des fonds chronologiques qui se suivent)

- Contact pris avec la Bibliothèque du Parti communiste du Nord : fonds très riches en brochures qui permet de compléter les différents corpus déjà traités (notamment la GEME). Projet de s’associer aux Archives Nationales du Monde du Travail (ANMT) qui va prendre en charge une partie de la numérisation.

Projet : Journée d’études sur les brochures et  les périodiques imprimés le 27 mars 2014 à la MSH de Dijon, en partenariat avec la Fondation Gabriel Péri.

Contact pris avec la Chine, (université de Wuhan) autour des traductions de Marx et Engels et de leur mise en ligne.

5.            Circulations et Migrations.

- CDD d’un mois pour un travail sur la base sonore du goulag

- Inventaire du fonds Delanoue (2013), numérisation d’un corpus sur ces activités africaines (2014 ?).

- Fonds Marti : mise en ligne des photos déjà numérisées (2014)

 -Projet Zukunft (en partenariat avec AN) : inventaire en réalisation au AN, et projet d’un inventaire plus fin sur les correspondances (subvention ArcMC 2014)

- Comment envisager le partenariat avec l’IHCE sur le projet « Disque exil » ?

- Renforcer le partenariat avec  l’association « Génériques ».

6.            Monde Ruraux

- Archives filmées des mondes ruraux

- Organisation d’un colloque la « Caméra explore le champ » (2014)

- Fin du projet inter MSH qui pourrait s’articuler et être prolongé avec l’appui du pôle

- Réflexion à mener sur les fonds numériques existants dans le domaine des mondes ruraux : à la fois dans des institutions privées (ex: Association de Lussasdoc - Ardèche images,…) et des institutions publiques (cinémathèque du ministère de l’agriculture, …).

- Inventaire de TPR (Rhône-Alpes) : travail d’un étudiant de MASTER et inventaire sous Calames, projet pilote pour un projet plus vaste : monter un corpus (avec les ressources présentes au ministère de l’agriculture, INA…)

- Projet Vigne et Vin :

Avancement dans la constitution des corpus a été examiné lors d’une réunion à Dijon – en visio conférence - où ont été rappelés les objectifs de numérisation des bulletins de l’OIV et de constitution de cartes numériques des vignobles.

III.        Site du consortium

  1. Proposition du groupe de travail acceptée par le bureau

Voir le document en annexe : « Propositions pour site » (Compte rendu de réunion)

Echéances :

- Remplir le formulaire de la TGIR : Fin février

- Fin Avril : Maquette du site + Contenus de présentation.

- Septembre : Première mise en ligne ?

2. Articulation Blog /Site :

- Migrer une partie du contenu sous la forme appropriée.

- Redéfinir le blog comme outil de communication et outil pour les différents groupes de travail.

3. Points à déterminer et ou finaliser :

- Pour la conception graphique : faire appel à des compétences extérieures.

Proposition d’Alain Bertho : Solliciter idefi-creatic (formation de Paris 8 spécialisée dans le développement de médias numériques) : contact avec Ghislaine Azémard.

- Quel nom donner au domaine : ArcMC.com ?

Souligner les notions de « numérique » et « contemporain »

-Ouverture et accessibilité internationales : un site au moins bilingue (français/anglais) sinon trilingue (français/anglais/espagnol) pour une partie des informations.

IV.          Groupes de travail et journée d’études 2014 du consortium envisagés

  1. Archives Audiovisuelles

Mise en place d’un groupe de travail avec deux perspectives : une journée d’étude (prévue à l’automne 2014) et un cycle de séminaire ouvert à l’ensemble des  consortiums.

Pour animer le groupe de travail se sont proposés :

Edouard Lynch, Alain Bertho, de(s) personne(s) du Centre Edgar Morin, et du CERHIO et pour la coordination et suivi : Serge Wolikow et JD

Seraient conviés : INA, Louise Merzeau, Archives audiovisuelles de la Recherche  (AAR) et des membres de la TGIR Huma-Num.

La journée d’étude  (thème encore à arrêter) : l’idée serait de dresser un inventaire/état des lieux de toutes les grandes questions qui se posent face aux archives audiovisuelles.

Cette journée pourrait être le prélude à la mise en place d’un cycle de séminaire (2014-2015) ouvert à l’ensemble des consortiums sur les questions des archives audiovisuelles.

Idée de sujet à développer :

  • Format d’origine et conservation.
  • Production et exploitation de données : normes et bonnes pratiques.
  • Question de la taille et des formats, qui pose celle de la consultation.
  • Problèmes juridiques et éthiques.
  • Problèmes de documentation des fichiers (la question des métadonnées).

Premières idées pour contacts possibles concernant ces fichiers

  • Le groupe Éthique et Droit (V.Ginouves, …)
  • CERHIO et Amérique latine
  • Québec, Laval…. via Alain Bertho.
  1. Les archives de la recherche

Peu de temps pour en discuter… et en même temps sujet tellement transversal !

Réunion interne prévue au sein du pôle archives de la recherche et des chercheurs pour préciser la forme et tâche de ce groupe de recherche et ses relations avec les autres consortiums de la TGIR concernés par ce type de données.

Proposition de sujet à développer:

  • L’atelier du chercheur : comment le chercheur en sciences sociales archive ses données.
  • Usages et mésusages de la photographie numérique dans la récolte d’archives.
  • De l’enquête personnelle au travail collectif : le partage des données….
  • Les carnets de recherche.
  • L’archivage de la correspondance scientifique…..