Aller au contenu principal

Disciplines

Présentation du fonds

Ciné-Archives conserve une vingtaine de films du Front Populaire, la plupart réalisés par Ciné-Liberté, la coopérative de production du Parti Communiste.

Le Parti Communiste comprend très vite le profit qu’il pourrait tirer du cinéma, qui s’impose dans les années 1930 comme le média le plus populaire. L’afflux massif d’adhésions du printemps 1936 lui apporte des fonds nouveaux, ainsi qu’un vivier de membres professionnels du cinéma. Ressources financières et humaines qui lui permettent de se lancer dans la production audiovisuelle.

C’est ainsi qu’est créée Ciné-Liberté, coopérative de production et de diffusion de films hors du circuit commercial. Participent à la fabrication des films des cinéastes venus de toute la gauche, et un grand nombre de techniciens membres du PCF et de la CGT.

Actualités, documentaires ou fictions : tous les genres sont représentés dans le fonds. Les courses cyclistes côtoient les images d’occupations d’usine, de manifestations et congrès, tandis que les grands films de fiction exaltent l’histoire et les valeurs d’entraide et de solidarité de la classe ouvrière. Leur origine même contribue à la diversité de ces films : certains sont des commandes à des fins de propagande du Parti ou de la CGT ; certains découlent de l’initiative propre de cinéastes et techniciens, non mandatés par le PCF, bien que certains d’entre eux soient encartés. D’autres films, enfin, proviennent de commandes de certaines municipalités rouges; ainsi les films sur les colonies de vacances, genre à part entière dans la filmographie communiste.

Leur diversité n’empêche pas tous ces films de partager la même sensibilité de gauche et d’affirmer leur soutien sans faille au Front Populaire.

Parmi les films les plus remarquables, citons La vie est à nous de Jean Renoir, Grèves d’occupations de Jacques Lemare, Le Temps des cerises de Jean-Paul Le Chanois, les trois films syndicaux (Les Métallos, Les Bâtisseurs et Sur les routes d’acier). Mais aussi Le défilé des 500 000 manifestants du 14 juillet 1935, moment décisif dans la constitution d’un Front Populaire, ou encore Breiz Nevez, sur le Front Populaire en Bretagne.

Informations techniques

  • Type de données :
  • Importance matérielle : 27 films (courts et longs-métrages)
  • État d'avancement du traitement documentaire : Projet terminé
  • Ressources disponibles : Base de données avec documents numérisés

Images issues du fonds

Institution responsable

Ciné-archives

2 place du Colonel Fabien
75019 Paris Paris
Téléphone : 01 40 40 12 50
Fax : 01 40 40 13 99

Modalité d'accès au fonds

La base est consultable en ligne.

Droits de reproduction: sur autorisation

Mots-clés