Aller au contenu principal

Disciplines

Présentation du fonds

Après une interruption forcée due à la guerre, le Parti Communiste Français reprend ses activités cinématographiques dès la Libération : il défend le cinéma français face au cinéma américain (contestation des accords Blum-Byrnes), et relance sa production cinématographique afin de développer une « propagande par le film », qui doit participer à la bataille idéologique de Guerre froide.

Pour réaliser et distribuer ses films, le PCF s'appuie pendant la période de la guerre froide sur deux structures : Procinex et la Coopérative de production et de distribution des films (CPDF). Ciné-Archives conserve aujourd'hui les fonds hérités de ces deux structures.

Les films produits relaient les positions du PCF : critique du gouvernement français, valorisation des luttes sociales, défense de l'URSS, promotion de la paix, anticolonialisme et antiaméricanisme. Certains courts-métrages sont aussi l'occasion de présenter le PCF, par le biais de ses Congrès ou de la fête de l'Humanité. Sur un plan formel, la plupart des films sont construits sur une trame narrative qui met en avant la logique d'affrontement.  Au tournant des années 1940 et 1950, la production de films est enrichie par un ensemble de projets initiés par des militants communistes cinéastes amateurs, qui livrent des témoignages sur les luttes communistes à l'échelle locale.

Dans le climat de Guerre froide, les films soutenus par le PCF se voient la plupart du temps refuser les visas d'exploitation. Malgré les efforts pour faire circuler les films dans un circuit alternatif, leur visibilité reste assez faible, ce qui conduit le PCF à ralentir sa production cinématographique à compter du milieu des années 1950. 

Parmi les films emblématiques de cette première période de guerre froide, signalons : Défense du cinéma français (1947), La grande lutte des mineurs (1948), L'homme que nous aimons le plus (film sur la collecte des cadeaux pour le 70ème anniversaire de Staline en 1949), Au service de la paix (1949), Les Américains en Amérique! (1950), Le choix le plus simple (1951), Contre la guerre bactériologique (1952), D'autres sont seuls au monde (sur l'emprisonnement d'Henri Martin, opposant à la guerre d'Indochine), Manifestation pour les Rosenberg (1953), Le fascisme ne passera pas (1957)..

Informations techniques

Images issues du fonds

Institution responsable

Ciné-archives

2 place du Colonel Fabien
75019 Paris Paris
Téléphone : 01 40 40 12 50
Fax : 01 40 40 13 99

Maxime Grember

Archiviste

Modalité d'accès au fonds

La base est consultable en ligne.

Droits de reproduction: sur autorisation

Mots-clés