Aller au contenu principal

Disciplines

Présentation du fonds

Ce fonds contient des correspondances, rapports administratifs et financiers, coupures de presse, comptes rendus de séances relatant l’activité de la LDH depuis sa fondation jusqu’en 1940. Il est organisé selon les cinq composants suivants :

  1. Instances nationales
  2. Démarches institutionnelles : affaires collectives, relatives à un groupe d’individus ou une catégorie sociale particulière
  3. Instances fédérales et locales : documents internes (bulletins locaux, registres d’adhérents, livres de comptes, procès-verbaux d’assemblée générale, élections du bureau, etc.), correspondance entre la section (ou la fédération) et le siège (secrétariat général, service juridique). Ces correspondances portent sur la vie interne de l’association ou bien sur un fait local particulier (demandes d’information et de conseil, signalements d’abus)
  4. Requêtes individuelles : afin d’en rendre la consultation opératoire, cette masse considérable de dossiers est inventoriée sous une quarantaine de rubriques thématiques, géographiques ou chronologiques. Ces rubriques sont regroupées autour de sept grands ensembles qui correspondent aux principaux domaines d’activité de la Ligue : les requêtes en période de guerre, le droit des étrangers, la défense des libertés publiques, les affaires judiciaires, le droit des militaires, les requêtes administratives et celles d’ordre privé.
  5. Rapports allemands de la Sicherheitspolizei et des Sicherheitsdienste : il s’agit des interrogatoires menés par la Gestapo au cours de l’été 1940, en mairie et en présence de traducteurs assermentés, des responsables et membres de sections de la Ligue dans la région de Dijon. Ce corpus de près de 100 interrogatoires reste à ce jour la seule trace de la spoliation.
     

Les archives des sections et fédérations nationales et de province auraient été saisies en juin et novembre 1940 par la Gestapo. En 1941, elles auraient été envoyées à Berlin avant d’être transférées à Prague, à cause des bombardements. A la fin de la guerre, en 1945, ces archives sont retrouvées par un service de contre-espionnage de l’Armée Rouge. A l’été 1945, elles sont ensuite acheminées à Moscou, où en 1946, a été décidée la création des « Archive spéciales » pour les conserver. Elles ont été rapatriées en France entre février et novembre 2000.

Informations techniques

  • Type de données :
  • Importance matérielle : 425 cartons (17232 dossiers).
  • État d'avancement du traitement documentaire : Projet terminé
  • Ressources disponibles : Instrument de recherche électronique sans documents numérisés

Institution responsable

6 Allée de l'Université
92000 Nanterre Nanterre
Téléphone : 01.40.97.79.00
Fax : 01.40.97.79.40

Modalité d'accès au fonds

Librement consultable.
La reproduction, la publication ou la citation des documents sont soumises à l’accord préalable du donateur ou des ayants droit par l’intermédiaire de la BDIC.

Contact : renseignements@bdic.fr

Mots-clés

Ressources complémentaires

Voir aussi « Inventaire des index nominatifs des requêtes individuelles » : http://www.bdic.fr/images/collections/archives/LDH_nom.pdf

 

Voir aussi « Les droits de l’homme au 20ème siècle : combats et débats », journées d’étude des 2-3 octobre 2002, Université d’automne 2002, enregistrées sur cassettes audio et consultables sur rendez-vous dans l’enceinte de l’établissement. La fiche CALAMES se trouve à l’adresse suivante : http://www.calames.abes.fr/pub/bdic.aspx#details?id=Calames-2016211162566365

 

IR avec documents numérisés :«  Débats, limites et problèmes dans la défense des droits de l’homme en France au XXème siècle », journée d’étude du 17 novembre 2004, enregistrées sur cassettes audio et numérisées, consultable sur rendez-vous dans l’enceinte de l’établissement. La fiche CALAMES se trouve à l’adresse suivante : http://www.calames.abes.fr/pub/bdic.aspx#details?id=Calames-20154231443044616