Les usages nombreux, diversifiés et proliférants de la vidéo dans le champ des pratiques et spécialement liées aux arts vivants (théâtre, danse, performance) depuis les années 1960, relayés encore depuis une dizaine d’années par les possibilités de diffusion Internet, changent et devraient changer encore profondément non seulement les procédures de création et de diffusion culturelles et artistiques, mais aussi les méthodologies, les constitutions d’objets d’étude et des sources de la recherche autant en arts qu’en sciences humaines.

Face à cette prolifération des documents audiovisuels, l’équipe FANA (Fonds d’archives audiovisuelles en danse contemporaine) constituée dès 2007 par Aurore Després, chercheur en arts, Sébastien Jacquot, ingénieur en développement et déploiement d’applications et Anne Abeille, directrice des Carnets Bagouet et chargée des archives audiovisuelles, s’est donnée pour objectif de réfléchir cette mutation de la place de la trace, du document et de l’archive audiovisuelle dans la recherche, la création, la formation, la transmission dans les arts vivants, en même temps que de construire une ressource numérique visant la conservation, la structuration et la diffusion de fonds d’archives audiovisuelles liées au patrimoine chorégraphique. 

Lancé en 2014 en partenariat avec la MSHE Ledoux de Besançon, FANA s’avance comme une ressource en ligne permettant d’accéder à des fonds audiovisuelles exhaustivement constitués autour d’un chorégraphe ou d’une compagnie chorégraphique contemporaine. Avec plus de 380 documents audiovisuels, plus de 750 fiches détaillées et une double navigation par « auteurs » et par « œuvres de référence », FANA publie actuellement en ligne le fond des archives audiovisuelles de Dominique Bagouet – Carnets Bagouet, celui de la chorégraphe Ingeborg Liptay, d’Olivia Grandville et prochainement de Mark Tompkins.

La constitution de cette ressource, supposant opérations de classement, descriptions des données, développement et édition numérique, s’est élaborée dans le surgissement de mille questions relatives aussi bien à la nature et au statut de l’archive audiovisuelle qu’à la conception de l’œuvre chorégraphique – révélée ici par la remarquable ampleur historiographique, exceptionnelles durée et diversité que représente le fonds Bagouet – Carnets Bagouet (1968-2015) qui lui a servi de modèle.

Formulées dans le cadre d’une démarche de co-construction conceptuelle et technique, nous voudrions ici présenter, en retours d’expérience et en vue de partages des outils dans le cadre du Consortium ArcMC et de son équipe technique, les réponses que nous avons apportées, pour l’heure et expressément, aux problèmes de la diffusion des vidéos en streaming, autant qu’une revue de questions susceptibles de se poser en amont et d’importer à la constitution de fonds numériques d’archives audiovisuelles en général.

Ce texte s’envisage comme un document de travail dans la visée d’être complété et abondé ultérieurement. Il propose notamment des questions à se poser lors de la constitution d’un fonds d’archives audiovisuelles ainsi que les réponses apportées dans le cadre du déploiement de FANA. Il comprend aussi des pistes vers les technologies à étudier ou à utiliser.