Aller au contenu principal

Disciplines

Présentation du fonds

Le fonds 517/1 contient l’ensemble des archives produites (ou reçues) par le PCF entre 1917 et 1943. Sur les 2054 dossiers composant ce fonds, 1004 sont numérisés et accessibles. La quantité d’archives conservée chaque année est inégale dans le temps et varie selon les périodes.

Le contenu de ces dossiers est variable selon les périodes. De 1917 au congrès de Tours, les archives regroupent principalement de la correspondance (lettres, télégrammes) entre le Comité exécutif de l’Internationale Communiste (CEIC) et certains dirigeants de la SFIO, des matériaux de la Fédération Soviétique Communiste (section française de l’IC) et du Comité français pour la Troisième Internationale, de la documentation sur les congrès de Strasbourg et de Tours de la SFIO et sur les organisations de jeunesse socialistes puis communistes (tracts, brochures, rapports, journaux…). A partir de 1921, le fonds est organisé selon une structure analogue chaque année. Les dossiers sont ainsi regroupés en plusieurs catégories thématiques dont l’importance varie selon la période :

- Relations des dirigeants et représentants du PCF avec le CEIC (correspondance, directives, instructions, rapports, etc.) : ces dossiers (2 à 6 chaque année) occupent une place prépondérante au début des années 1920 (entre 1/5e et un tiers des dossiers de chaque année), qui s’allège avec la progression du nombre général de dossiers à partir de 1925.

- Organes de direction : il s’agit principalement de comptes-rendus sténographiques, procès-verbaux, résolutions, rapports, thèses, lettres, circulaires, relevés de décisions… portant sur les congrès, conseils nationaux, conférences nationales, comités directeurs, comités centraux, bureaux politiques et secrétariats. Ces dossiers sont les plus nombreux : leur part évolue d’environ un tiers à un quart au cours de la décennie 1920, avant de s’accroître considérablement dans les années 1930 (jusqu’à la moitié des dossiers en 1936).

- Régions : ces dossiers sont composés principalement de procès-verbaux des comités régionaux ainsi que de lettres et rapports sur l’activité régionale. Quasiment inexistants dans les premières années du PCF, ils connaissent un développement progressif à la fin des années 1920 et sont parmi les catégories les plus importantes dans les années 1930.

- Commissions et sections de travail thématiques : on y trouve les matériaux (rapports, directives, circulaires, bulletins, lettres, tracts…) relatifs aux commissions ou sections coloniale, financière, politique, d’agit-prop (qui comprend notamment l’édition et les écoles), syndicale, coopérative, antimilitariste, féminine, agraire, de la Main d’Œuvre étrangère, des classes moyennes, parlementaire et municipale. Leur importance augmente de manière significative à la fin des années 1920 (près d’un tiers des dossiers) avec la multiplication du nombre de commissions dans le parti. Le nombre de dossiers de ce type diminue ensuite pour retrouver un niveau semblable au milieu des années 1920 (autour de 20%), avant de chuter à près de 10% à partir de 1937 (la plupart des commissions n’apparaissent alors plus dans les archives).

- Organisations satellites du PCF : elles occupent une place relativement faible dans les archives (en moyenne 5% des dossiers), malgré une part plus importante de 1926 à 1932 (plus de 10%). Si durant les premières années les archives en présence concernent seulement les Jeunesses Communistes, les organisations tendent à se diversifier à partir de 1926, avec quelques dossiers relatifs au Secours Rouge International (9 au total), au Secours Ouvrier International (6), aux organisations paysannes (6), à l’Union des femmes françaises contre la guerre (4) ou encore à la CGTU (1) et à sa commission féminine (4). les Jeunesses Communistes restent néanmoins prépondérantes, représentant les deux tiers des dossiers relatifs aux organisations satellites. Après 1936, ces dernières ne font plus l’objet de dossier spécifique dans les archives.

- Oppositions internes : durant la décennie1920, un ou deux dossiers (composés principalement de lettres et déclarations) sont consacrés chaque année à ce sujet – on monte même à 4 dossiers en 1925, au moment de la mise en place de la bolchevisation et des premières exclusions de dirigeants opposés à la ligne du PCF. Des dossiers du même type réapparaissent dans les années 1930 au moment des grandes polémiques internes (exclusion du groupe Barbé-Celor en 1931, affaire Doriot en 1934). - Journaux de cellules, d’entreprises et de casernes : sauf cas exceptionnelle, un ou plusieurs dossiers de journaux sont conservés chaque année entre 1923 et 1933. La conservation de ce type d’archives s’interrompt dès l’année suivante.

Le présent instrument de recherche est a été réalisé dans le cadre du programme ANR Paprik@2f.

Informations techniques

  • Type de données :
  • Importance matérielle : 2054 dossiers, dont 1004 dossiers numérisés, soit 110000 vues
  • État d'avancement du traitement documentaire : Projet terminé
  • Ressources disponibles : Instrument de recherche électronique avec documents numérisés

Images issues du fonds

Institution responsable

MSH de Dijon - USR CNRS - uB 3516
6, esplanade Erasme,
BP 26 611 - 21 066 Dijon Cedex Dijon Cedex

Céline Alazard

Archiviste

En partenariat avec :

Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Modalité d'accès au fonds

Documents consultables en ligne sur le portail Pandor de la MSH de Dijon et sur bobines microfilmées aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Mots-clés